Récente inspiration

Corps pour elle

Nganji ,  le 28.12.2017


la vieillesse
parlons-en un peu

de ses trous d’air
dans le rideau du temps
qui passe

d’une caresse esquivée
par arrogance jeunesse

au feu des dieux
laissant traces dans la neige

des puissantes déesses en grève
de miracles
presque accomplies

si et seulement si

le poids d’une âme refusant
de s’envoler

pouvait
dépasser

celui
d’un nouveau-né

alors

peut-être

que j’irais

sans hésiter

me séparer

de cette foutue

enveloppe

corporelle

 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Le chuchotement des forêts
Grain
En attendant la gagne
Le fou du volant
Un seul
Les enfants gâtés
Le lion, le soleil et le loup
Conditions salon
De corps pas d’esprit
Ciel de lit
Une Lueur D'espoir (épisode 02)
Bucolique
Microbe Poésie
Racine des mots
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.