Récente inspiration

Cent papiers

Nganji,  le 12.04.2018


écrire

et croire

les cris

sortis

des stylos à bille

c’est pas la faute au fond

si en vrai

on perd la forme

à force de ne grignoter

que des capuchons

aux couleurs des bics

l’estomac traîne par terre

à lécher chaque miette de style

hostile à l’envie

de changer d’régime

 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Somnambule
Rangs
Ainsi parlait Tata Lova (01)
Le haut du pavé (Soap Opera/Saison 1)
Test de paternité
Migrateurs
L'église du bijoutier
Les grosses voix
Bloc opératoire
Diagnostic
Le bruit des poils dans sa main droite
Samson en chemin
Cent papiers
Fairtrade
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.