Récente inspiration

Mourir de chagrin

Storm,  le 03.05.2018


On peut mourir de chagrin
J’le sais
J’le sens

Une mort
à petit
Tout petit feu

Un morceau par-ci
Un morceau par-là
Le cœur s’effrite
Il ne se brise pas

Ça prend du temps
Surtout
Quand il est grand

On peut mourir de chagrin
J’le sais
J’le sens

Il est là
Au milieu de toi
Il se tord
De douleur

Piétiné
Sans pitié
Comme si un coeur
Ça s’reparait

On peut mourir de chagrin
J’le sais
J’le sens

À bout de souffle
Il perd la cadence

Bientôt
Il ne battra plus la mesure

Boum
Ça va
Boum
Ça vient
Boum

Un dernier boum
Et on s’en va

On peut mourir de chagrin
J’le sais
J’le sens

D’ailleurs,
J’crois
Que j’en ai plus pour longtemps


 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Shawri
Boniments
Eraflure de la gorge
Soul-Full
Va-et-vient
Peindre, écrire, parler...
Au bac à sable
Vivant.e à demi
L'origine du monde
Le monologue d’Angela D.
Vendetta
Comme à l’accoutumée
Pointe de l'aube
Un des deux sauvera l’autre
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.