Poèmes : #  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Titres en E

Encore toi
Enquête sur le mal fait à une mouche
Éphémère
Enceinte
Effets spéciaux
Excessif
Escalade
Education
Etat des lieux
Énigme
Erreur de calcul
Engourdi.e.s
Enfants
Espoir
Ego sans fric
Eros. Versus. Chronos.
Etat-major
Entre Les Griffes Des Nounours
Exaltation
En attendant de survivre
Et si...
Eraflure de la gorge
Éthiopie
Exorcismes
Embellie
En cendres
En attendant la gagne
Embrigadé
Être
En dessous de la surface
Éléphant
En neurochirurgie
École de vie
Et Papa Wemba en sourit...
Exacerbée
Espèce menacée
En vain
Envolée Folie
Entre tes murs
Elle, Lui
Eau noire
Etagères
Exode
En fin de compte
Essayages
En pâture
En attendant
Et tu cours...
Ex Lutteur
Esprit de sacrifice
Ethiopique
En fin de compte
Entre nous
Eblouissements
Esprit Banania
Election day
Epris d'amour
Eyes closed
Edelweiss
Eclipses
Equilibrium
Equilibre
Each morning
Esthétique
En toute simplicité
En bas des nuages
Etre ou ne pas être
Elastique
En mal d'idéaux
Explosion
Ecrire
Entre rêve et trêve
En attendant
El dorado
Eternuement
Et si...
Ébène
En post-retraite
Ecoute-moi
Espoir
Evolution
Euphémismes
Éloge de Bruges
Ecce Homo
Entre deux mondes
En-cas
Et puis quoi encore ?
En attendant le Peuple Roi
Ego
Étincelle
Elle dort
Épitaphe
Entre nous
Enfant, écoute-moi...
Et les femmes dans tout ça ?
Etoiles
En attendant la lune
Errances
Ecrire
Energies
Et si...?
Entre les lignes
Espoir baobab
Extinction des feux
Écriture
Emergency Cathedral
Exposants
Esmeralda
Echangistes
Eté
Exotique
Éphémères
Eldorados refermés
Eloge de soi, éloge de l'autre
Ephéméride
Encouragements
Europo
Écocide
Explosion
En paix
Éclipse totale
En fin d'année
Envie
En face
Esquisse d'un désir
Eruptions
Ecrire une poésie...
En temps opportun
Eldorado
Ecrire
Envie de toi
Equilibre indifférent
Evala, lutteurs sacrés
Enigme d'un maître d'oeuvre...
Eventail
En plein air
Emancipation
Etre ailleurs
En extase
Et la mer...
Éternelle
Espoir de souveraineté
Envie d'écrire
Elle a dit
Espérance de vie
En l'Eglise Saint-Nicolas Des Champs
Echanges
Entre ici et la lune
En vrac
Entre les murs
Erreur sur la personne
Entre le coeur et la raison
Edouard, le roi du pétard.
En apnée
En concert
Elle
Envie Folle
Esprit, es-tu là?
En fumée
Épitaphe
Erreur Génétique Anonyme
Éphémère
Expiation
En panne d'inspiration
En ce jour
En solde
Etrangers diurnes
Elle et Lui...
e pericoloso sporgersi
Espion anonyme
En éveil
Escale
Exposition permanente
Eden
Eco-logique
Enfin!
Emotion
En morceaux
Ego Trippin'
Exil ( Episode 1)
Encore un attentat
Escape
E=mc²
Ecrire pour oublier...
Etat Physique
Elle arrive (Part I)
Ebène
Epistole papale
Envoûtements charnels
Et tant pis pour les rides!
Elle
Elle est entrée...
Evasion

Vous lisez

Espoir de souveraineté

Kalvin Njall Soiresse,  le 15.05.2011


A Ruben Um Nyobé et à tous les partisans du combat de l'Union des Populations du Cameroun (UPC).


Serons-nous un jour tout-puissant Roi,
A la place de ceux qui se couvrent de gloire,
Et qui se dressent au-dessus de nos lois,
En nous plongeant dans la misère noire.

Serons-nous un jour maîtres de notre destin,
Si horriblement compromis,
Par l'exploitant et ses commis,
Qui ont fait de nos richesses leur festin.

Serons-nous un jour prêts à nous révolter,
A pendre la peur au poteau du courage,
N'ayant que le sacrifice utile comme langage,
Et à connaître la jubilation du sentiment de se soulever.

Serons-nous un jour sur le pied de guerre,
Sur le sentier du combat juste,
Sur la route de la reconquête de notre terre mère,
Perdue depuis des lustres.

Pourrons-nous un jour décider du sort de nos trônes,
Sans exécuter les ordres du Pentagone,
Sans nous courber sur le perron de l'Élysée et de son Roi, Sans épiloguer sur ce que dira la Rue de la Loi,

Pourrons-nous enfin un jour nous nourrir d'Afrique,
Sans que ne revienne sans cesse l'occidental hic,
Celui de notre espérance volée,
Depuis l'esclavage légitimé.

 

Commentaires

Patrick François, 15.05.11, 10:57:44
Une âme dans les bois...
Cameroun, années 60, un homme court dans la nuit hostile, longe les laines, Nyobé.
Un autre prend le large, Moumié.
L'UPC incendié.
Mamilékés tués, égorgés, éventrés.
Pourtant, tous le savaient.
Mêmes les arbres l'entendaient.
Au galop, la colonisation ne voulait pas être vaincue.
La France débarque :
Militaires, miliciens, mercenaires enragés.
La France ?
Le pays des droits de l'homme.
Il faut croire qu'ils n'étaient pas des hommes ceux-là, aux yeux de la France.
Ou justement, seraient-ils trop hommes pour rester en vie?

MERCI POUR TON TEXTE; MERCI.

Fabienne, 15.05.11, 9:23:26
la question est posée, l'envie y est, l'espérance aussi...
Monique Phoba, 15.05.11, 9:03:22
Très beau poème, Kalvin, qui évoque pour moi Césaire et son texte : "Mon peuple".

Extraits :


mon peuple

quand
hors des jours étrangers
germeras-tu une tête tienne sur tes épaules renouées
et ta parole

le congé dépêché aux traîtres
aux maîtres
le pain restitué la terre lavée
la terre donnée

quand
quand donc cesseras-tu d'être le jouet sombre
au carnaval des autres
ou dans les champs d'autrui
l'épouvantail désuet

demain
à quand demain mon peuple
la déroute mercenaire
finie la fête

mais la rougeur de l'est au coeur de balisier

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.