Dernière inspiration

Salle des fêtes

Oligo,  le 22.06.2018


de voir ces gens abîmés
quitter leurs miroirs de silence

qui savent toutes les phrases
de ces vieilles danses par coeur

et à la lumière des transes
leurs gestes en disgrâce

ceux qui n’ont pas été beaux
ignorent cette douleur

 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Salle des fêtes
Si Dieu était une femme
Les désillusions
Consignes
La scène du balcon
Déjeuner à Castellane
InnerHood
Taj Mahal
Comptine d’amants
Désoeuvrement
À force de lécher des bottes
Soumission
Sourde Oreille
La bague à poison
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.